Le point de côté…

course à pied

Alors celui-là, on s’en passerait bien quand on s’entraine! À qui n’est-ce jamais arrivé d’avoir cette douloureuse sensation d’un coup de poignard dans la cage thoracique, en plein effort, sans aucun signe annonciateur?! Hmmmm… je doute que quiconque ne se manifeste! Rassurez-vous, ça arrive à tous, même aux plus grands athlètes!

Mais dans le fond, qu’est-ce que ce fameux point de côté?? Et bien, c’est une douleur abdominale transitoire liée à l’exercice qui survient du côté droit ou du côté gauche… ou des deux côtés en même temps et qui peut parfois s’étendre jusque dans la clavicule (celui-ci, il fait mal, je vous l’assure!).

Par contre, quelle en est l’origine? On ne le sait pas encore vraiment. Aucune démonstration scientifique n’a clairement été établie. Ceci dit, 4 causes principales ont été identifiées:

  1. La première étant une crampe au niveau du diaphragme. Avec un rythme physique soutenu, le manque d’oxygène entraine sa contraction et donc un point de côté.
  2. La seconde serait un afflux de sang trop important dans la rate et le foie. Ces deux organes se tétaniseraient alors dans l’incapacité de gérer ce trop-plein.
  3. La troisième cause serait quant à elle liée à l’étirement du ligament qui relie la rate, le foie et l’estomac.
  4. Enfin, la quatrième pourrait être due à une mauvaise posture du dos. Il semblerait que même une très légère courbure non physiologique peut être à l’origine des points de côté lors d’un entrainement quelque peu soutenu.

Mais concrètement, est-il possible de les éviter ou de les limiter, ces points de côté? À vrai dire, il n’y a pas grand-chose à faire en prévention si ce n’est de prendre garde de ne pas se lancer dans la pratique d’un exercice physique lors de la digestion. Il faut bien veiller à ne pas manger de repas moins de 3h à 4h avant l’effort ou de collation 1h avant. Il est également bien de s’efforcer de respirer par le ventre et non par la cage thoracique, ce que nous avons tous tendance à faire.

Et quand le coup de poignard survient (tatadaaaam), que faire?! La première chose est tout simplement de ralentir, voire de s’arrêter si nécessaire. Ensuite, de s’efforcer d’expirer en appuyant sur le point ou de se pencher en avant. Si – à tout hasard – un ou une amie vous accompagne lors de votre séance au gym ou de votre sortie de course, demandez qu’il ou elle appuie plutôt intensément là où la douleur est localisée pendant que vous levez au ciel le bras du même côté que le point. Je ne vous cacherai pas que ça ne fait pas du bien, mais pour sûr, c’est efficace et ça permet de s’y remettre quasi tout de suite. Alors maintenant, plus d’excuse! 😉

Pour terminer ce post, je dirais que dans la majorité des cas, un point de côté n’a absolument rien de grave. Par contre, s’il persiste plusieurs heures ou plusieurs jours, il est de mise de consulter.

Au plaisir de vous faire courir ;-), les clubs de course seront de retour au printemps!

Blandine Mosna, entraîneur certifiée pré-post natal (PFS)

Blandine Mosna, entraîneur certifiée pré-post natal (PFS)


Article précédent Article suivant