Livraison gratuite avec tout achat de 75$ et +
Livraison gratuite avec tout achat de 75$ et +
Panier 0

Les dysfonctions de la démarche

La marche chez nos jeunes est une étape primordiale dans leur développement global. Cet article vous montrera ce qui est normal et ce qui est à vérifier lorsque votre petit dernier se met finalement sur ses 2 pieds et marche à travers la maison.
Premièrement, la marche indépendante sera atteinte normalement entre 12 et 18 mois. Certains seront plus précoces, mais ce n’est pas la norme. Étant donné que votre enfant est encore en plein développement physique à ce moment, voici la progression de l’alignement des jambes qui pourra vous aider à comprendre son influence dans la démarche de vos tout-petits.

Source de l'image: http://chortho.com/specialties/bow-legs-knock-knees.php

Lors de l’apprentissage de la marche, votre enfant sera encore dans la première phase d’alignement et aura les genoux ouverts vers l’extérieur. Cela aura pour effet, lors de ses premiers pas, d’entraîner les pieds vers l’extérieur et écartés l’un de l’autre pour augmenter sa base de support au sol et ainsi se stabiliser davantage.
Les enfants qui vont marcher, au contraire, avec les pieds et/ou les genoux tournés vers l’intérieur, présentent une dysfonction de la démarche. Cette problématique est la plus fréquente et elle peut s’expliquer par plusieurs facteurs :
  • Une diminution de force ou de contrôle des muscles de la jambe ou du tronc
  • Une hyposensibilité des pieds, ce qui veut dire une diminution de la sensibilité des récepteurs dans les pieds, ce qui n’envoie pas le message approprié au reste de la jambe pour bien contrôler la marche
  • Une antéversion des hanches, un mauvais alignement de l’articulation de la hanche
  • Une torsion tibiale, donc une torsion dans l’os de la jambe sous le genou, le tibia
  • Un mauvais alignement du pied, qui peut être dû au positionnement in-utero ou à une problématique du pied

Certains de ces facteurs vont se corriger spontanément avant 18 mois, d’autres doivent être travaillés par manipulations ou exercices, mais certains autres seront permanents.

Certains enfants vont aussi marcher sur la pointe des pieds. Cela peut être causé par une surstimulation des muscles derrière les jambes ou une diminution de la flexibilité de ces structures. Cette irrégularité va causer des problèmes plus tard dans la formation de l’arche plantaire et dans la progression de l’équilibre debout.

Il est donc fortement suggéré de consulter un physiothérapeute en pédiatrie, formé en analyse de la démarche, après quelques semaines de la présence de l’altération de la démarche. Il ou elle pourra évaluer votre enfant de façon exhaustive et ainsi voir avec vous les étapes à suivre pour corriger le problème.


Article précédent Article suivant